retour
LES SAINTS DE GLACE

Le patrimoine n’est pas seulement une affaire de pierres et de monuments. En effet dans une commune comme Villeveyrac, inextricablement liée à la tradition agricole, la sagesse populaire fait partie de la vie quotidienne. Aussi vrai que le célèbre dicton « en avril ne te découvre pas d’un fil », l’activité agricole est cadencée, encore aujourd’hui, par les connaissances engrangées au fil des siècles par nos aïeux. L’épisode malheureux de la Gelée Noire du 8 avril nous rappelle sans conteste la justesse de ce savoir du folklore régional, parfois oublié, parfois méconnu des nouvelles générations. Nous vous proposons donc un petit retour sur une expression qu’on entend encore ici ou là : les Saints de Glace.


Les Saints de Glace sont une période climatologique dont on trouve les premières occurrences dans les observations populaires européennes du Haut Moyen Âge. Les fêtes de Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais, étaient traditionnellement célébrées les 11, 12 et 13 mai de chaque année. Un dicton met d’ailleurs en garde agriculteurs et  jardiniers : « Saint Servais, Saint Pancrace et Saint Mamert font à trois un petit hiver »


Aujourd’hui, ces dates correspondent à Sainte Estelle, Saint Achille et Sainte Rolande depuis le remaniement du calendrier par l’Eglise Catholique en 1960, mais force est de constater que les Saints n’ont pas été oubliés par la mémoire populaire. Saint Mamert, archevêque de Vienne au V? siècle était fêté le 11 mai, Saint Pancrace, patron des enfants, le 12 mai et Saint Servais, évêque du diocèse de Tongres au IV? siècle, le 13 mai. 


Traditionnellement, tant que ces dates repères n’étaient pas passées, on considérait qu’une gelée tardive était toujours possible, même si à cette période le climat se réchauffe. On priait donc ces trois saints, pour qu’ils préservent les cultures et les semis et qu’ils assurent une belle récolte pour la saison à venir.


Remonter